Sport17.fr > Actualités Basket > Greg Thiélin: « Le maintien est vital pour le club »
 
 

Nationale 1

Greg Thiélin: « Le maintien est vital pour le club »

0 commentaire
 

Dimanche 26 Aout 2012

Greg Thiélin: « Le maintien est vital pour le club »
 
Greg Thiélin: « Le maintien est vital pour le club »

A la fin de la saison dernière, l'Union Basket La Rochelle a remporté sur le parquet l'accession à la NM1. Un objectif a donc été atteint par le club, mais les défis restent encore nombreux.

Le 7 septembre l'Union Basket La Rochelle (UBLR) entame sa saison délicate contre Vichy, à la salle Gaston-Neveur. En attendant, les bleu et blanc, promus en Nationale Masculine 1 (NM1), se préparent ardemment à ce championnat qui laisse peu de place aux faux pas : 34 matchs et 5 descentes sont prévus.

Le maintien est un réel défi, tant au plan sportif qu'au plan financier. Greg Thiélin, l'entraîneur de l'UBLR ne s'en cache pas : « Mettre 5 équipes derrière nous est un réel challenge, mais le maintien est vital pour le club. Par contre, viser plus haut nous semble difficile pour la saison à venir ». Pour répondre aux exigences de la NM1, le club rochelais a mis en place huit semaines de préparation, dont le contenu reste assez classique : du physique en matinée, et des travaux techniques et tactiques en soirée. La quatrième semaine a été plus rude: pousser les joueurs à leurs extrêmes limites pour voir ceux qui résisteront. Effectivement, l'encadrement avait besoin de savoir sur qui l'UBLR pourrait réellement compter cette saison.

De plus, pour prendre conscience des difficultés qui les attendent, les joueurs ont, durant ces huit semaines, trois affrontements contre Cognac. L'adversaire n'a pas été choisi au hasard. « Ça joue bien au basket. C'est une équipe dure à jouer défensivement, et surtout une équipe qui a l'habitude de la NM1. Pendant la saison à venir, ce seront des derbys difficiles, donc cela nous prépare au mieux », explique Greg Thiélin. En outre, les trois jours de stage à Limoges (les 22, 23 et 24 août) devraient permettre au groupe de mieux se connaître. En effet, ce dernier a été renouvelé à 50%, ce qui complique parfois les choses. Pour résoudre les plausibles problèmes de communication, le club a même fait appel à un coach mental. Cependant, Greg Thiélin reste serein : « Il y a beaucoup de travail, mais nous avons recruté de bons joueurs donc la compréhension est rapide. Cela avance bien». Seuls les petits bobos empêchent pour le moment le groupe de se retrouver au complet. Mais, comme l'affirme Hubert Locmane, le président, « la mayonnaise prend bien entre les joueurs ».

Sportivement, l'UBLR anticipe ainsi au mieux sa saison en NM1. Seulement, le maintien ne passe pas seulement par la qualité des joueurs et de l'encadrement, mais aussi par une certaine sécurité financière. Or, l'UBLR, qui était déjà loin d'avoir un budget impressionnant en NM2, devient l'un des clubs les moins riches de NM1. La Rochelle étant une ville de basket, les partenaires privés et publics se sont montrés présents et fidèles malgré la crise économique. La nécessité du club est maintenant d'attirer de nouveaux soutiens. Hubert Locmane en a pleinement conscience: « Si nous proposons une belle saison, et s'il y a maintien au bout, tout ira bien. En effet, les partenaires suivront, et de nouveaux apparaîtront. Cependant, nous savons que nous ne devons pas gaspiller: il faut faire du mieux possible avec ce que l'on a pour le moment ». Pour répondre à cette logique, le club sait que ce cercle vertueux passera par des victoires sur le parquet, et par le public que celles-ci amèneront. Attirer les Rochelais à Gaston-Neveur, c'est un autre défi, et sans doute l'un des moins difficile à relever cette saison. C'est également pour cette raison que l'UBLR a tenté de se moderniser, notamment avec la billetterie en ligne que son nouveau site Internet propose. De plus, le club organisera quelques matchs de gala, comme la soirée du 7 septembre qui verra l'UBLR s'opposer à Cognac (CBB) et le PB86 (Poitiers) au JSA Bordeaux.

Finalement, le club s'est battu plusieurs année pour cette montée en NM1, et doit, pour la saison prochaine, s'assurer le maintien. Si les discours sont assez confiants, joueurs comme dirigeants connaissent l'ampleur de la tâche qui les attend, sportivement d'abord, financièrement ensuite. Cependant, si la motivation est gage de réussite, nul doute que l'UBLR sera toujours en NM1 la saison prochaine!

 

Pour toute information pratique sur l'UBLR : www.rupella-ublr.com

 

 

Basket - La Rochelle - Greg Thiélin: « Le maintien est vital pour le club »

Pauline MAINGAUD
 
Ajouter un commentaire